« Bonjour au Pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – Poitiers, 7 août 1917 (6) 

  Cœur intense résiste à tous les vents Toujours à Poitiers… Poitiers, le 7 août 1917Chère Marie-Louise,  Ce soir comme j’ai le temps car il est impossible de sortir, de se balader, étant de piquet, je prends un petit moment de plaisir pour te donner de mes nouvelles qui sont pour moi bonnes. Je te… Lire la suite « Bonjour au Pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – Poitiers, 7 août 1917 (6) 

« Cher fieul, 1914-1919 » par Louis Victorien Désiré Dutin (1)

Denis, mon grand-père, n’a pas été le seul de sa famille ou de ses proches à écrire pendant la guerre. Depuis que le projet de parler de lui et de sa correspondance a vu le jour, et au fil de mes recherches sur la Grande Guerre et l’histoire des régiments, il me semblait injuste que… Lire la suite « Cher fieul, 1914-1919 » par Louis Victorien Désiré Dutin (1)

« Bonjour au pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – sans date, sans lieu (4)

Je joints à ma lettre* cette carte qui représente la tenue qu’on a touché hier matin, alors tu pourras voir comme je la fouts là dedans. En attendant le bon plaisir de se revoir reçois d’un ami qui ne t’oublie pas les amitiés sincères ainsi que les meilleurs baisers. Le Poilu  Denis Nivault  * Dès… Lire la suite « Bonjour au pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – sans date, sans lieu (4)

« Bonjour au Pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – Poitiers, 6 mai 1917 (3)

Incorporé le jeudi 3 mai, à Parthenay, Denis est parti le jour même vers Poitiers, pour rejoindre la Caserne Sainte Catherine, un ancien monastère, où est basé le 125e RI et commencer sa période d’instruction. Son camarade Guérin doit être, lui, installé à la Caserne Rivaud, où sont aussi logés des soldats du 125e RI.… Lire la suite « Bonjour au Pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – Poitiers, 6 mai 1917 (3)

« Bonjour au pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – Parthenay, 3 mai 1917 (2)

3 mai 1917. Denis est parti et pour de longs et nombreux mois, entrecoupés de quelques permissions. Une soixantaine de cartes postales écrites principalement à sa bien-aimée Marie-Louise Babin, ma grand-mère, permettent de retracer son parcours pendant près de trois ans… ou presque. Selon les périodes, les écrits se font rares, à d’autres,  ils sont… Lire la suite « Bonjour au pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – Parthenay, 3 mai 1917 (2)