« Cher fieul, 1914-1919 » par Louis Victorien Désiré Dutin – Sept Saulx (Marne), 29 septembre 1914 (3)

Le 29 sept Bonjour et bonne santé à toi et chez toi de la part de ton parrain aussi encore en bonne santé et espérant en plus de tes nouvelles, petit fainéant. Ton parrain qui vous embrasse Louis Dutin* Caporal au 125e RI – 8e Cie – 9e corps  Carte timbrée du 30 septembre 1914… Lire la suite « Cher fieul, 1914-1919 » par Louis Victorien Désiré Dutin – Sept Saulx (Marne), 29 septembre 1914 (3)

« Cher fieul, 1914-1919 » par Louis Victorien Désiré Dutin – Août 1914 (2) #RDVAncestral

Essey-lès-Nancy, 19 août 1914 Cher fieul,  Juste deux mots pour te donner de mes nouvelles qui sont encore bonnes. De même espérais je que c’est la pareille pour toi, ta mère et ta sœur. Aujourd’hui, je vais laisser le crayon à mon arrière petite-nièce, ta petite-fille. La drôlesse veut raconter mes premiers jours à la… Lire la suite « Cher fieul, 1914-1919 » par Louis Victorien Désiré Dutin – Août 1914 (2) #RDVAncestral

« Cher fieul, 1914-1919 » par Louis Victorien Désiré Dutin (1)

Denis, mon grand-père, n’a pas été le seul de sa famille ou de ses proches à écrire pendant la guerre. Depuis que le projet de parler de lui et de sa correspondance a vu le jour, et au fil de mes recherches sur la Grande Guerre et l’histoire des régiments, il me semblait injuste que… Lire la suite « Cher fieul, 1914-1919 » par Louis Victorien Désiré Dutin (1)

« Bonjour au pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – Parthenay, 3 mai 1917 (2)

3 mai 1917. Denis est parti et pour de longs et nombreux mois, entrecoupés de quelques permissions. Une soixantaine de cartes postales écrites principalement à sa bien-aimée Marie-Louise Babin, ma grand-mère, permettent de retracer son parcours pendant près de trois ans… ou presque. Selon les périodes, les écrits se font rares, à d’autres,  ils sont… Lire la suite « Bonjour au pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – Parthenay, 3 mai 1917 (2)

Gâtine, XIXe siècle – Auguste Niveault, un siècle de Petite Eglise (1)

Dans les archives familiales trouvées au début des années quatre-vingt dans la maison de mon grand-père, Denis, je découvre le livret de mariage civil de Auguste  Niveault ou Niveau ou encore Nivault, avec Marcelline Dutin, le 7 juillet 1896. Un autre livret de mariage, religieux celui-là, délivré le même jour, de la même année, mentionne… Lire la suite Gâtine, XIXe siècle – Auguste Niveault, un siècle de Petite Eglise (1)